Les émotions à l’école – un exemple à Trappes

Sujet :

  • Aider les élèves à exprimer et utiliser leurs émotions pour se sentir mieux à l’école

Champ(s) d’action :

  • Agir en faveur de l’engagement et la motivation

Question(s) de l’autodiagnostic :

  • Un travail spécifique est-il réalisé sur l’ensemble du parcours scolaire pour aider les élèves à nommer les émotions, les accueillir, les exprimer, et les gérer ?
  • Les élèves sont-ils formés à la gestion des conflits par la non-violence ? (messages clairs, médiations par les pairs …)
  • Existe-t-il au sein de l’école des pratiques collaboratives, coopératives, d’entraides et de tutorat régulières entre enfants ?
  • L’empathie* est-elle un objet d’enseignement ?
  • Le climat de classe permet-il aux élèves de porter un regard positif sur le travail des autres ?

Auteur :

  • une école à Trappes

Descriptif :

  • Se sentir bien en classe pour apprendre mieux, c’est l’objectif d’enseignants dans les Yvelines qui ont mis en place une méthode pour canaliser la violence et les émotions à Trappes.
  • À tout moment, les élèves peuvent se lever et venir exprimer leurs émotions sur un panneau. Un défouloir et un lieu d’expression publique qui remporte un succès fou. Se mettre à la place de l’autre, comprendre ce qu’il peut ressentir, dans cette école classée en réseau d’éducation prioritaire, on teste cette pédagogie fondée sur l’empathie.

Vidéo :