Défi #3 : Permettre à l’élève d’exprimer ses émotions et de les gérer, qu’il soit en classe ou resté à la maison

Le savoir et le savoir-faire sont des savoirs enseignés à l’école. A ceux-ci s’ajoutent celui des compétences sociales, psychosociales, encore appelées compétences émotionnelles. Ce savoir-être s’avère essentiel pour vivre et bien vivre ensemble. Pour un apprentissage réussi, il faut considérer à la fois la cognition, la conation, les affects.

Dans ce contexte particulier, il apparaît d’autant plus nécessaire de prendre en compte l’influence des émotions de l’enfant dans les apprentissages, et donc de permettre à chacun de les exprimer et de proposer des moyens de les gérer.

Mais proposer de dire, ce n’est pas obliger à dire et le plus important est peut-être – seulement et tout simplement – de faire sentir à l’enfant que s’il a envie de dire, il peut dire.

Ci-dessous, la liste des idées d’actions qui peuvent être mises en place pour faire face à ce défi.

Lorsque ces actions ont pu être testées, vous y trouverez également les retours d’expérience d’enseignants.

Pour s’éclairer